Le GTE du GTCRR se demande où en est le volet énergie dans le partenariat CAFI-RDC

Le GTE du GTCRR se demande où en est le volet énergie dans le partenariat CAFI-RDC

162 Vues

Il s’est tenu, le 29 mars 2024, la première réunion du Groupe de Travail Énergie (GTE). L’objectif de cette réunion était de renforcer la dynamisation et le suivi de la mise en œuvre de la lettre d’intention CAFI pour le jalon énergie.

Le Secrétaire Exécutif de la CORAP a eu à brosser le contexte qui a motivé la mise en place d’un groupe de travail énergie (GTE) en s’appuyant sur les engagements pris par la RDC dans le processus de la réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts. Alors que la protection des forêts, qui sont plus grands entrepôts de carbone après l’océan, est parmi les solutions de lutte contre le changement climatique.

C’est dans cette optique que le GTCRR et ses partenaires, entre autres EFI ont identifié la CORAP comme Team Leader pour travailler et apporter sa contribution dans le but de redynamiser le groupe de travail s’occupant du pilier énergie, afin de contribuer à la réduction de la pression sur les forêts, en proposant des alternatives. Dans cette optique, la FONARED a fourni un soutien considérable pour produire le brouillon de la Politique Nationale Énergétique en RDC, avec une stratégie nationale pour la cuisson propre.

Après la présentation et le débat sur la LOI 2, les membres du Groupe Thématique Énergie ont relevé ce qui suit :

  • Il n’existe pas un schéma directeur déjà développé mais plutôt une stratégie nationale sur la cuisson propre ;
  • Faire un plaidoyer sur la règlementation sur le GPL ;
  • Solliciter la suppression des taxes ou exonérer les privés dans les initiatives de GPL ;
  • Favoriser l’hydroélectricité au détriment des bois énergies pour réduire le coup que subissent les forêts par l’identification des cours d’eau à travers le pays ;
  • Faire le suivi et l’évaluation sur les engagements CAFI-RDC ;
  • Identifier les contraintes du processus GPL ;
  • Faire un état des lieux sur le jalon énergie ;

Les acteurs de la Société Civile présent dans la réunion ont adopté une stratégie d’action en validant une feuille de route pour la suite des actions à mener dans le cadre du monitoring sur l’accès pour tous à l’énergie suivant le Jalon Énergie de la LOI2.

Les actions suivantes ont été identifiées pour orienter la feuille de route :

  • Une réunion technique du Groupe Thématique Energie pour redynamiser le groupe de travail ;
  • La réalisation d’un état des lieux de l’atteinte des objectifs 2026 et jalon politique du pilier énergie ;
  • Élaboration d’un rapport sur le niveau d’atteinte des objectifs 2026 ;
  • Organiser un atelier d’analyse des membres du groupe de travail thématique énergie sur l’analyse du contexte de la mise en œuvre de la LOI2, pour produire une note de la position sur les attentes de la Société Civile en termes des priorités vis-à-vis du nouveau gouvernement ;
  • Mener les actions du plaidoyer et un point de presse vis-à-vis du nouveau gouvernement pour le secteur de l’énergie.

Il est à noter que les membres de la Société Civile, membres de la CORAP et du GTCRR, ont pris part à cette réunion et ont abordé des questions relatives au pilier Énergie Objectif 2026 avec enthousiasme.

Partager sur

Groupe de Travail Climat Redd + Rénové (GTCRR)

Abonnez-vous